Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique

Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique
Connaître et protéger la biodiversité végétale en Aquitaine et Poitou-Charentes


Accueil | Conservation des espèces et habitats rares et menacés | Vous êtes ici : Missions et objectifs
Contactez-nous | 





LA CONSERVATION DES ESPECES RARES ET MENACEES D’EXTINCTION

 

 

Dans une démarche globale de conservation du patrimoine floristique local et national, deux approches complémentaires et indissociables sont mises en place par les conservatoires botaniques : la conservation ex situ et in situ.

Les moyens d’actions classiquement et dichotomiquement articulés entre conservation ex situ et in situ, seront fléchés par les plans de conservation. Ils ne sont envisagés que comme des outils distincts au sein d’une unique stratégie ciblée sur une espèce. C’est-à-dire que la constitution d’une collection de semences ou la culture d’un certain nombre d’espèces en jardin conservatoire ne sont pas des aboutissements mais bien des outils complémentaires de la conservation in situ qui reste la règle prioritaire.

 

LA CONSERVATION IN SITU

 

Ce sont des actions de conservation dirigées dans le milieu naturel, proposées et traitées en collaboration avec les gestionnaires de milieux naturels et les propriétaires.

L’objectif est de pérenniser les stations d’espèces remarquables et de maintenir la qualité des habitats et des milieux naturels.

Un premier travail consiste à collaborer localement avec les gestionnaires de milieux naturels de façon à améliorer les techniques de gestion ou à expérimenter de nouvelles techniques.

 

LA CONSERVATION EX SITU

 

 

Ce sont des actions de conservation dirigées en dehors du milieu naturel. Cette technique de conservation est envisagée pour des espèces au bord de l’extinction ou dans des situations critiques de destruction imminente ou de régression constatée.

Cette mission est inscrite dans le cahier des charges des conservatoires. Les outils et les méthodologies spécifiques à mettre en œuvre pour ce faire nécessitent l’implantation d’infrastructures particulières dont un laboratoire avec une sous unité liée aux banques de semences.

La constitution d’une banque de semences, opérée à partir des récoltes conservatoires réalisées sur le terrain, est un outil essentiel pour la conservation durable de certaines espèces.

Des tests sont régulièrement effectués de façon à évaluer leur viabilité et adapter le mode de conservation (congélateur à + 4°C, réfrigérateur à -20°C, etc.) mais également pour tenter de préciser les conditions optimales de germination.

 


Réalisé par le CBSA
avec l'appui de l'ORE
Informations légales | Aide à la navigation | Plan du site | Zone privée